Catégorie : Non classé

SOS IJM EN COLLABORATION AVEC LA CHEFFERIE DE KABARE ORGANISE UN ATELIER D’ÉLABORATION DU PLAN LOCAL POUR LA SÉCURITÉ DE PROXIMITÉ (PLS) DE LA CHEFFERIE DE KABARE EN DATE DU 19 SEMPTEMBRE 2020

Dans le cadre de concourir à la mise en œuvre de la réforme du secteur de sécurité dont la Police Nationale Congolaise, SOS IJM en collaboration avec la Chefferie de Kabare vient d’organiser un atelier d’élaboration du Plan Local pour la Sécurité de proximité (PLS) de cette Chefferie.

C’est au lendemain de la formation des membres du Conseil Local de Sécurité de Proximité (CLSP) élargis aux chefs de groupement sur l’organisation et le fonctionnement du CLSP, élaboration du PLS que ces travaux ont été organisés.

Dans cet atelier, les chefs des groupements ont présenté les rapports des forums des groupements respectifs tel que identifiés dans leur FOG. Dans lesdits rapports, on relève des problèmes de sécurité selon les réalités de chaque entité.

Il s’agit principalement de la production, vente et consommation des boissons fortement alcoolisées et des drogues, des conflits fonciers, insalubrité publique, la justice populaire, des maisons de tolérance, des faibles effectifs des éléments de la PNC, les arrestations arbitraires, viols et violence basée sur le genre, discrimination des femmes et filles dans le cadre de l’héritage, des cas de kidnapping et enlèvement des enfants etc.

Après identification de ces problèmes de sécurité, les participants démontrent la nécessité de constituer ou élaborer un Plan Local pour la Sécurité de Proximité afin de tenter de trouver des solutions adaptées aux réalités locales, des réponses globales, durables et efficace aux problèmes de sécurité.

Ainsi, il a été retenu quelques sujets qui, pourraient constituer des projets de sécurité, fondement du Plan Local pour la Sécurité Proximité.

On peut citer à titre d’exemple :

  1. Lutte contre la fabrication, vente et consommation des boissons fortement alcoolisées et des drogues ;
  2. Plaidoyer pour le déploiement et renforcement des éléments de la PNC et leur renforcement de capacités ;
  3. Projet de lutte contre la justice populaire et insalubrité publique ;
  4. Lutte contre les arrestations arbitraires et tracasserie policières ;
  5. Plaidoyer pour lutte contre les viols et violences sexuelles basée sur le genre
  6. Projets de sensibilisation sur la sécurisation foncière à base coutumière etc.

Au terme de l’analyse de ces rapports produits par les groupements, sera donc élaboré un Plan Local pour la Sécurité de Proximité, qui tient compte des forces, faiblesses, les contraintes, les opportunités, les menaces avec les objectifs claires, précis et SMART. L’analyse des acteurs impliqués intéresse également les participants. La consolidation stratégique de ce dit Plan intègre les actions de prévention, de répressions ainsi que les actions en rapport avec les conditions de vie et de travail des acteurs impliqués dans le processus.

Ainsi donc, les rapports des forums des groupement indiquent des problèmes sérieux de sécurité à Kabare, les problèmes pour lesquels les participants ont formulé les objectifs qui suivent : réduire la consommation des boisons fortement alcoolisées, améliorer la salubrité   publique, augmenter les effectifs de policiers, réduire le cas de vols, mettre fin à la justice populaire, réduire le conflit foncier, mettre fins aux arrestations arbitraires et les tracasseries policières, mettre fins aux viols et violences sexuelles et basées sur le genre.  Ces objectifs sont contenus dans le Plan Local pour la Sécurité de Proximité élaboré à cet effet pour le CLSP de la Chefferie.

Ces assises se sont tenues dans la Salle de Réunion Dr Denis Mukwege Prix Nobel de la paix 2018 de la Clinique Juridique de Cirunga en territoire de Kabare au Sud-Kivu. Les travaux sont réalisés dans le cadre du programme Partenariat Stratégique pour le Lobby et Plaidoyer, appuyé en consortium Par l’Organisation Catholique d’aide et Développement, CORDAID.

SOS IJM ASBL ACCOMPAGNE LE CHEF DU GROUPEMENT ISHUNGU DE LA CHEFFERIE ET TERRITOIRE DE KABARE DANS LE CADRE DU PLAIDOYER POUR L’AFFECTATION ET L’INSTALLATION DES ÉLÉMENTS PNC, EN DATE DU 16 SEPTEMBRE 2020

Depuis maintenant dix ans, le Groupement ISHUNGU situé dans la chefferie de Kabare, dans le Territoire qui porte le même nom, n’est pas couvert par la Police Nationale Congolaise.

Pendant ce temps, il s’observe une insécurité grandissante causant ainsi, les pertes en vies humaines et dégâts matériels importants.

C’est ainsi que SOS IJM ASBL accompagne le Chef du groupement ISHUNGU dans le cadre du plaidoyer pour l’affectation et l’installation des éléments de la PNC, et tenter ainsi de trouver des solutions durables et efficaces aux problèmes sécuritaires de cette entité.

Il ressort des échanges avec le Commissaire Supérieur et Commandant du district Lac Kivu, le Colonel Mongali, que cette situation est liée à la crise de confiance vécue à ISHUNGU entre la Police et la population locale. Le commandant de la PNC plaide donc pour une bonne collaboration de la communauté et la police commise à leur sécurité, et souhaite pour ce faire que, soient envisagées des séances de sensibilisations sur la nouvelle façon de travail de la Police Nationale Congolaise.

Ces mêmes sources indiquent que la population en colère avait non seulement brûlé les installations de la PNC mais également chassé les éléments de la PNC affectés dans cette partie de la Province du Sud-Kivu.

Depuis lors, aucun élément n’avait plus jamais été réaffecté, et l’entité a connu de sérieux problèmes de sécurités. Il est plus qu’une nécessité que soient affecté les éléments de la PNC dans cette entité. La PNC a fustigé le rôle qu’avait joué le responsable de l’entité dans ces événements malheureux.

Après discussion et harmonisation des vues, la PNC est bien disposée à accorder une attention particulière à la demande des autorités coutumières avec deux préalables :

  1. Que le Chef du groupement écrive officiellement en exprimant le besoin ;
  2. Sensibiliser la population pour la cohabitation pacifique entre la population et la PNC.

Quant à SOS IJM, elle a demandé au colonel d’y affecter les éléments qui sont payés par l’État Congolais, afin d’éviter que ces derniers tracassent la population. Les questions liées aux infrastructures, aux conditions des vies et des de travail de la police, la collaboration avec d’autres acteurs impliqués dans le secteur de sécurité, ont fait objet des discutions pendant la séance de travail.

Le commandant PNC Kabare, le Chef du groupement ISHUNGU ont chacun, en ce qui le concerne, promis de tout mettre en œuvre pour trouver une solution durable et efficace à ce problème, et cela le plus rapidement possible. Ils recommandent en suite à SOS IJM d’apporter son appui technique et financier dans la matérialisation des engagements des uns et des autres, et concourir à restaurer le climat social dans cette dite entité. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la réforme de la Police Nationale Congolaise avec focus sur la police de proximité pour laquelle SOS IJM accompagne le Commissariat Provincial de la police pour la mise en œuvre de la dite reforme.  

Ainsi, nous SOS IJM espère que cette entité sera bientôt couverte par les éléments de la police nationale congolaise, et que l’ordre public sera non seulement rétabli mais aussi restaurer le contrat social.

La réunion de plaidoyer s’est tenue au Bureau du Commissariat Territorial district Lac Kivu situé dans la chefferie de Kabare, Territoire qui porte le même nom au Sud-Kivu en République démocratique du Congo.

SOS IJM en collaboration avec la Chefferie de Kabare a organisé un atelier de formation des Membres du Conseil Local pour la Sécurité de Proximité (CLSP) de la Chefferie de Kabare.  Du 7 au 8 Août 2020 dans la salle de réunion Dr. Denis MUKWEGE PRIX NOBLE DE LA PAIX 2018 à Cirunga, chefferie de Kabare en Territoire de Kabare au Sud-Kivu.

Dans le cadre du programme Partenariat Stratégique pour le Lobby et le Plaidoyer SPLA, SOS IJM en collaboration avec la Chefferie de Kabare a organisé un atelier de formation des membres du Conseil Local pour la Sécurité de Proximité (CLSP) de la chefferie de Kabare. 

Les objectifs de la formation visaient notamment :

  1. Le renforcement des capacités des Membres du CLSP sur l’organisation et le fonctionnement du CLSP ;
  2. Le renforcement des capacités des Membres des forums des groupements sur le diagnostic de sécurité ;
  3. L’implication active des participants dans la réforme du secteur de sécurité dont la Police Nationale congolaise et la doctrine de la police de proximité ;
  4. La contribution au renforcement de la collaboration des acteurs de la Société civile, la Police Nationale Congolaise, les juridictions civiles et la chefferie de Kabare.

Le chef de département de la sécurité publique de la PNC Sud-Kivu, le Commissaire Supérieur Monsieur Émile Kiley est revenu sur l’historique de la réforme en insistant sur les défis, les obstacles, les avancées ainsi que les opportunités de la réforme de la Police Nationale Congolaise.

En effet, des discussions ont porté sur les modules suivants :

  • La réforme de la police et la doctrine de la police de proximité ;
  • L’organisation et le fonctionnement des conseils locaux pour la sécurité de proximité ;
  • La gouvernance sécuritaire ;
  • Le diagnostic participatif sécuritaire ;
  • Le partage de l’expérience entre le CLSP Kabare et le CLSP de la commune de Bagira ;
  • L’élaboration du plan local pour la sécurité proximité.

Notons que suite aux récents entretiens que SOS IJM a réalisés avec les autorités coutumières de ces entités, exprimant ainsi le besoin en formation, afin de balayer les zones d’ombres au tour des comités locaux de sécurité et conseils locaux pour la sécurité de proximité.

Au terme de ces travaux, les participants ont saisi la différence entre le Conseil Local pour la Sécurité de Proximité et le Comité Local de Sécurité. Bien plus, capables de faire le pré diagnostic de sécurité, le diagnostic ainsi que l’élaboration du plan local de sécurité afin de parvenir à mettre en place un plan local pour la sécurité de proximité.

Ainsi, les chefs des groupements présents à ces travaux, ont promis de procéder à la tenue des forums des groupements mensuellement, faire le diagnostic participatif de sécurité et ainsi alimenter le CLSP. Les membres CLSP à leur tour, se réuniront désormais tous les trois mois, et ce, conformément au Décret du 16 Septembre 2013 portant création, organisation et fonctionnement des conseils locaux pour la sécurité de proximité.  C’est donc grâce à la philosophie de cet appareil sécuritaire, considéré comme un cadre de concertation par excellence, que la chefferie de Kabare pourra apporter des solutions efficaces, globales et durables aux problèmes sécuritaires, qui rongent depuis longtemps ce Territoire. 

Pour sa part, SOS IJM a promis de s’impliquer activement dans le cadre du plaidoyer afin de contribuer à l’amélioration de la situation sécuritaire dans la chefferie de Kabare.

Ont pris part à la formation :

  • 18 chefs des groupements de la chefferie de Kabare ;
  • Les membres du CLSP  et le Mwami Kabare;
  • Les acteurs de la Société civile et quelques représentants des mouvements et associations des jeunes.

Assemblée Générale Ordinaire de SOS IJM asbl tenue à CIRUNGA, en Territoire de Kabare, dans la Province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo en date du 22 février 2020. Exercice 2019

Sous la présidence de Mme la  Présidente du Conseil d’Administration, la nommée IDAYA MWASSA Il s’est tenu, dans la Salle de réunion Dr. Denis MUKWEGE, Prix Nobel de la Paix , sise Bureau de la Clinique Juridique de SOS IJM à CIRUNGA, en Territoire de Kabare, Province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo, et suivant la Recommandation III de la dernière AGO du 22 juin 2019, une réunion extraordinaire de l’Assemblée Générale de SOS IJM, pour l’exercice 2019, laquelle était régulièrement convoquée conformément aux textes de base de l’organisation.

Ainsi, l’AGO a siégé valablement conformément aux dispositions de l’article 19 des Statuts de l’organisation et des perspectives pour l’an 2020 ont été prises telles que :

  • Finaliser le plan quinquennal des activités de l’organisation et y prévoir la construction d’un bâtiment propre de SOS IJM dans la Ville de Bukavu ;
  • Produire un document de modèle économique de SOS IJM asbl ;
  • Mobiliser les moyens nécessaires à la mise en œuvre du plan de travail avec les juridictions de la Province du Sud-Kivu.

Et en conclusion, il a été rappelé aux membres de SOS IJM et à toutes autres personnes de bonne foi ayant souscrit à une intervention quelconque d’honorer leurs souscriptions en faveur du Village florissant dans un délai maximum de 3 mois, soit fin mai 2020, pour permettre à l’organisation d’atteindre les résultats attendus de ce Village.

SOS IJM A PRÉSENTÉ SUR L’ETAT DES LIEUX DU PROCESSUS D’HARMONISATION DES MARC EN RDC

Lundi 09 Décembre 2019, à Kinshasa, à dans la salle de conférence  ROTANA, Cordaid a organisé un atelier dans le quel il a publié son rapport sur l’accès à la justice. Cependant, SOS IJM, ayant été partie prenante, a présenté sur le processus d’harmonisation des Mécanismes Alternatifs de Règlement des Conflits (MARC) en RDC, les quels ont été la mission principale de SOS IJM depuis 2010, à travers ses Cliniques juridiques. ainsi , après plusieurs études menées par Cordaid en collaboration avec SOS IJM, il a été constaté que les MARC, sont un moyen efficace accéder à la Justice pour les communautés, en particulier en RDC. 

Ont pris part à cette activité; les missions diplomatiques, les officiels, les ONG nationales et internationales, ainsi que les organisations de la société civile. 

SOS IJM PREND PART A UN ATELIER D’ÉCHANGE D’EXPÉRIENCE DE MISE EN OEUVRE SPLA A BUJUMBURA DU 09-10 DÉCEMBRE 2019

Cet échange d’expériences s’effectue entre les partenaires de mise en oeuvre du Partenariat Stratégique pour le Lobby & le Plaidoyer (SPLA) du  Burundi, du Centre Afrique et de la RDC, ainsi que  les organisations de la société civile des pays fragiles de l’Afrique de l’Ouest, notamment: le Mali, la Mauritanie, le Niger,  et la République du Guinée sur les réalisations, les stratégies de mise en oeuvre et les défis. L’objectif étant de contribuer à l’amélioration de la qualité de travail tenant compte de contextes de fragilité de chacun de ces Pays.

SOS IJM en collaboration avec la Cours d’Appel du Sud-Kivu a organisé un atelier sur le suivi de décaissement des fonds alloués à la Justice ainsi que l’organisation des Audiences foraines au Sud-Kivu, le 03 Décembre 2019.

Cet atelier visait à évaluer les initiatives lancées par les membres du groupe de travail sur la coordination et l’organisation des audiences foraines au Sud-Kivu, en vue du décaissement des fonds alloués à la justice.
Au terme des assises, une note de plaidoyer a été élaborée, et celle-ci sera soumise aux députés aux fins :

  1. D’augmenter des lignes budgétaires pour l’organisation des audiences foraines et autres frais alloués à la Justice au Sud-Kivu ;
  2. De Réfléchir sur les stratégies efficaces du décaissement de ces fonds.
  3. D’élaborer des stratégies efficaces pour le décaissement effectif des Fonds alloués aux prison et la prise en charge des besoins spécifique des autres prisons dans l’édit 2020.

Cet atelier a connu la participation des Cours et Tribunaux du Sud-Kivu, le Ministère de la justice, les divisions de la justice et droits humains, le Bureau de Consultation Gratuite,
les ONG qui interviennent dans la réforme de la justice, le BCNUDH, la CNDH, MONUSCO etc.

Il est important de signaler que la note de plaidoyer sera soumise aux députés pour que ces derniers tiennent compte des propositions lors du débat pour l’adoption du budget 2020, ceci devrait concourir au désengorgement des prisons.

Les travaux ont été réalisés grâce à l’appui financier de Cordaid SPLA

SOS IJM ASBL ET LE PRIX NOBEL DE LA PAIX 2018 : Toutes les salles de réunions de SOS Information Juridique Multisectorielle sont désormais baptisées au nom du prix Nobel de la Paix 2018, le Dr Denis MUKWEGE.

C’est à la suite d’un appel d’offre lancé à l’attention de tous les artistes dessinateurs de la ville de Bukavu, afin de représenter le Dr Denis MUKWEGE en portrait qui seront placés aux murs de toutes les salles des réunions de SOS IJM asbl, qu’une séance de sélection des trois meilleurs portraits du Prix Nobel, s’est tenue le vendredi 8 Novembre 2019, en la salle Concordia dans la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu.

Cet événement grandiose a eu lieu dans le but de soutenir ce grand personnage qui marque l’histoire de la République Démocratique du Congo, dans sa lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes.

Et ainsi, à cette occasion, SOS IJM, lance une recommandation au gouvernement Congolais en vue de lui emboîter les pas et procéder à la décoration du portait du Prix Nobel de la Paix 2018, en reconnaissance de son travail.

Le premier portrait sélectionné est celui de l’artiste Rodrigue CIMANU, qui a eu le prix de $150

Le Deuxième portrait sélectionné est celui de l’artiste Fiston Berckemas Kamundala de Nostif Art, avec le prix de $100

Et le troisième portrait sélectionné est celui de l’artiste Emmanuel Kajibwami de Kashondo Art, le prix de $50

APPEL URGENT

SOS IJM asbl, a lancé un appel urgent, au cours d’une conférence de presse tenue à son bureau de plaidoyer à Kinshasa, en date du Vendredi 25 Octobre 2019. Les détails se trouvent dans le document officiel du lien ci dessous:

https://www.sos-ijm.org/wp-content/uploads/2019/10/APPEL-URGENT-SUR-LES-CONDITIONS-CARCERALES-LE-CSM-ET-LA-CNDH.pdf

Ont pris part: 

  • Les Honorables Députés
  • La CNDH
  • Les organisations de la société civiles
  • Les médias

 

ATELIER DE PLANIFICATION 2020 DU PROGRAMME SPLA

4 ans après le début des activités, s’est tenu à Lubumbashi, du 30 Septembre au 04 Octobre 2019, un atelier de planification 2020 du programme Partenariat Stratégique pour le Lobby & le Plaidoyer (SPLA en sigle).  

34 Participants, étaient au rendez-vous, dont 26 membres de ONGN représentant 10 OSC partenaires à Cordaid et chefs de projet Cordaid.